() ()
ESPAPRENDER
ESPAPRENDER
Un blog saisissant pour apprendre l’espagnol à tous les niveaux

Portada del sitio > Yo y mis circunstancias > Pédagogie ou idéologie ? > Effondrement du nombre de candidats aux concours d’enseignants : les raisons (...)

Effondrement du nombre de candidats aux concours d’enseignants : les raisons bien connues -et les autres

Jueves 16 de enero de 2020

Les chiffres officiels sont tombés et il ne sont pas bons. Mais qui est vraiment surpris ?

Les inscriptions à l’agrégation et au CAPES, les deux concours pour exercer dans le second degré, sont en baisse de 10 %, ce qui est considérable. Surtout, pour la première fois dans cette tendance lourde, des disciplines qui n’étaient pas “en tension”, selon la jolie terminologie des spécialistes et du ministère, subissent désormais une forte désaffection.
En effet, selon les chiffres officiels publiés par les syndicats et repris par Le Monde, nul ne sera surpris que l’allemand, les lettres modernes et classiques mais aussi les mathématiques et l’anglais n’attirent plus les vocations.
Mais désormais des disciplines qui se croyaient à l’abri de la vague sont concernées : les sciences de la vie et de la terre (SVT) et les sciences économiques et sociales (SES) perdent respectivement 15 % et 22 % d’inscrits au capes externe par rapport à 2019 !

Réaction du ministère rapportée par Le Monde à ce qui ressemble à une alerte rouge : « C’est une baisse sensible, indéniablement ». Toujours selon Le Monde, le cas des SES et des SVT serait « trop récent » pour être considéré comme une « vraie tendance ». Ben non, attendons encore cinq ans pour voir. “Le ministère dit vouloir « communiquer mieux sur les métiers de l’enseignement », notamment par le biais d’une « campagne nationale forte ». Parfois, on se demande si, au fond, cela n’arrange pas le ministère qui ne cesse de faire appel aux contractuels (près de 40.000 dans les collèges et lycées : du jamais vu !).

Suite...