() ()
ESPAPRENDER
ESPAPRENDER
Espagnol tous niveaux

Portada del sitio > Entretenir son espagnol par la presse écrite et audiovisuelle > Economie > Evo Morales en París

Francia-Bolivia

Evo Morales en París

Des hélicoptères, du gaz et une école d’administration

Miércoles 18 de febrero de 2009

Habrá revolución agraria en Bolivia

por Braulio Moro. Artículo publicado el 18/02/2009.

El presidente de Bolivia, Evo Morales, concluyó este martes su visita oficial a Francia, que aunque sólo duró 24 horas estuvo marcada por una apretada agenda en la que sostuvo encuentros con el presidente Nicolas Sarkozy, con dirigentes de la empresa petrolera Total y del Grupo Bolloré, que quiere invertir en los yacimientos de litio en Bolivia, con líderes sociales y de la izquierda francesa.

La jornada concluyó con una conferencia en el Instituto de Ciencias Políticas.
En conferencia de prensa, el mandatario hizo el balance de su visita, que calificó de muy positiva. Morales aprovechó para saludar la victoria del presidente Hugo Chávez en el referéndum que tuvo lugar en Venezuela el domingo pasado y anunció el viaje del presidente Sarkozy a Bolivia antes de finales de este año.

Antes de volver a a su país, Evo Morales dio una entrevista exclusiva a Radio Francia Internacional, en la que aborda fundamentalmente la situación en Bolivia y temas de orden internacional.

La primera pregunta a la que respondió es qué piensa sobre la propuesta del Gobierno de Brasil de formar parte del Consejo de Seguridad permanente de la ONU, y si puede decirse que el gigante sudamericano es un representante adecuado de los países de América del Sur.

Escuchar: http://www.rfi.fr/actues/articles/110/article_10849.asp

Des hélicoptères, du gaz et une école d’administration

par RFI. Article publié le 18/02/2009.

Ce mardi, le président Evo Morales a été reçu par Nicolas Sarkozy à l’Elysée. Une rencontre qui pourrait s’avérer fructueuse pour la France :Total, le groupe Bolloré, Airbus et Eurocopter pourraient bientôt signer des contrats avec la Paz. Nicolas Sarkozy a fait de l’Amérique latine une des priorités de sa diplomatie en 2009.

Au cours de leur rencontre ce mardi, les deux présidents se sont mis d’accord pour réfléchir à des « partenariats » industriels dans plusieurs domaines, comme les hydrocarbures. La Bolivie est également intéressée par l’achat d’hélicoptères pour sa lutte contre les trafiquants de drogue. Enfin, Paris va aider la Paz à mettre en place une école d’administration. Invité par son homologue brésilien Lula da Silva à participer à la fête nationale brésilienne le 7 septembre, Nicolas Sarkozy en profitera pour se rendre en Bolivie.

Cette rencontre pourrait s’avérer fructueuse pour les entreprises françaises. Evo Morales a prévenu : dans le domaine économique, le président bolivien veut désormais traiter avec des entreprises qui ne soient plus des « prédatrices » mais des « partenaires » et des « associées » de la Bolivie.
Outre son entrevue avec Nicolas Sarkozy, Evo Morales a rencontré ce mardi des dirigeants de Total, Bolloré, EADS et Airbus. Plusieurs contrats sont actuellement en cours de négociation.

Total souhaite en effet signer avec le deuxième producteur sud-américain de gaz un contrat d’exploration et d’exploitation en partenariat avec les Boliviens et la compagnie nationale brésilienne Petrobras.
Bolloré, qui veut développer une voiture électrique, souhaite de son côté exploiter les gisements boliviens de lithium, un composant essentiel pour les batteries.

Pour lutter contre les narco-trafiquants, (la Bolivie est le troisième producteur mondial de cocaïne après le Pérou et la Colombie) le président Morales souhaite faire l’achat d’hélicoptères Super-Puma ou Cougar. Enfin, Evo Morales veut également acquérir un nouvel avion pour ses déplacements présidentiels et se tournerait vers Airbus.

Autre partenariat en cours entre les deux pays : la France apporte en ce moment une aide importante à la création en Bolivie d’une école d’administration.

Escuchar: http://www.rfi.fr/actufr/articles/110/article_78468.asp