() ()
ESPAPRENDER
ESPAPRENDER
Un blog saisissant pour apprendre l’espagnol à tous les niveaux

Portada del sitio > Entretenir son espagnol par la presse écrite et audiovisuelle > Société hispano-américaine > Amérique du Sud : sous-continent sous tension (4/4) Or, pétrole : des (...)

Amérique du Sud : sous-continent sous tension (4/4) Or, pétrole : des ressources maudites

Lunes 11 de noviembre de 2019

Le Venezuela est depuis plusieurs mois au bord du chaos, entre crise politique et effondrement économique. Une situation que la rente pétrolière du pays n’a pas permis d’empêcher. Comment expliquer que la richesse des sous-sols du Venezuela ne lui ait pas permis de développer une économie viable ?

Inflation démentielle, exode démographique, retour de la mortalité maternelle et infantile : le Venezuela est depuis plusieurs mois au bord du chaos, entre effondrement économique et crise politique majeure, avec un président chaviste Nicolas Maduro qui entérinait son maintien à l’issue d’élections entachées d’irrégularités en janvier dernier pendant que son opposant, Juan Guaido, se déclarait président par intérim.

Une situation désastreuse que la rente pétrolière n’a pas permis d’empêcher, voire même qui en serait la cause.

Comment expliquer que la richesse des sous-sols du Venezuela ne lui ait pas permis de développer une économie viable ?

Ces immenses richesses seraient-elles responsables du malheur du pays, comme le suggère la théorie répandue dites de la « malédiction du pétrole » ou du « syndrome hollandais » ?

Que révèle l’histoire du Venezuela s’agissant du lien entre la répartition de la manne pétrolière et le caractère démocratique, ou non-démocratique du pays ?

Les critères de redistribution du pétrole au Venezuela sont politiques. Paula Vásquez Lezama

La malédiction des ressources revient à dire qu’il est plus avantageux d’importer que produire. Dans le cas vénézuélien, on est bien au-delà ça, c’est tout un système de corruption qui fait que les devises du pétrole au Venezuela sont placées dans le système financier international. Paula Vásquez Lezama

Chavez pensait que pétrole c’est comme l’or, ça se produit tout seul donc il n’a pas fait l’effort de réinvestir. Paula Vásquez Lezama