() ()
ESPAPRENDER
ESPAPRENDER
Un blog saisissant pour apprendre l’espagnol à tous les niveaux

Portada del sitio > Entretenir son espagnol par la presse écrite et audiovisuelle > Société espagnole > Monarque discrédité, Juan Carlos abdique

Monarque discrédité, Juan Carlos abdique

Mardi 3 juin 2014

Martes 3 de junio de 2014

Le roi d’Espagne Juan Carlos, affaibli par des ennuis de santé, sa popularité ternie par les scandales, a annoncé hier à la surprise générale qu’il abdiquait au profit de son fils, le prince Felipe, lui laissant la lourde tâche d’œuvrer au "renouveau" d’une monarchie discréditée.

Le prince des Asturies doit devenir à 46 ans le prochain roi, sous le nom de Felipe VI. Epargné par la chute de popularité qui touche son père, il devra néanmoins convaincre l’Espagne de sa légitimité alors que celle-ci, meurtrie par la crise économique et le chômage, doute de ses institutions.

Agé de 76 ans, monté sur le trône à la mort du dictateur Francisco Franco en novembre 1975, Juan Carlos a bâti sa popularité en menant la transition de l’Espagne vers la démocratie, avant de connaître une fin de règne éclaboussée par les scandales – sa fille cadette Cristina est inculpée de fraude fiscale – et marquée par les problèmes de santé.

Juan Carlos a révélé hier que c’était à l’époque de son anniversaire, le 5 janvier, qu’il avait "estimé que le moment était venu de préparer en quelques mois la relève". Dans un discours solennel retransmis à la télévision, il a confirmé son abdication, annoncée peu avant par le chef du gouvernement Mariano Rajoy, exprimant toute sa "gratitude" à son peuple.

Un conseil des ministres doit se réunir aujourd’hui pour approuver un projet de loi fixant la procédure d’abdication, qui devra être voté par le Parlement avant que le nouveau souverain prête serment. Un processus qui pourrait prendre plusieurs semaines.